PoorSoul


Bienvenue sur PoorSoul !! ^.^

Tout d'abord nous tenons à vous informez que le forum est destiné à des personnes matures de 18 ans et plus. Le Yaoi/Yuri et Hentai est autorisé. Pour prévenir les jeunes curieux sur la nature de nos texte, les invités ne peuvent pas lire les sujets dans les zones RPG.

Autre chose importante, ce forum est là pour que vous puissiez vous amuser. Alors amusez-vous ! =D



 

Partagez|

Nouveau petit démon. [ Finis, normalement ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: Nouveau petit démon. [ Finis, normalement ] Jeu 3 Jan - 14:32


..: Votre incarnation :..


..: Informations Génerales :..



Prénom: Shinobu.
Nom: Matthews.
Âge: 81 ans. ( Ce qui fait 19 ans, normalement, en humain. )
Sexe: Masculin.
Espèce: Animorphe.
Orientation Sexuel: Bi.
Nombre d'âme récupéré: 1
Signe particulier: Ses tâches de naissances disparaissent quand il est en animal.
Pouvoir s'il y en a: - Se transforme en Lion blanc



..: Physique :..



Accoutrement: Question vestimentaire, il n'est pas très compliqué. Le jeune homme aime porter diverses choses. Des vestes, des chemises, des pantalons ou même des joggings. Il porte un jogging le plus souvent, lorsqu'il reste chez lui. Et puis quand il est en lion, on peut dire qu'il n'a pas vraiment besoin de vêtements.

Physique du corps: Shinobu a un physique des plus ordinaires, si ce ne sont ses yeux semblables à deux rubis et ses cheveux d'un blanc argenté qui attirent très vite le regard des personnes qu'il rencontre. Les mauvaises langues s'attardent à dire qu'il s'agit là de cheveux décolorés, ce qui passe pour être assez mal vu par les gens d'un certain âge. C'est pourtant sa couleur originale. Hormis cela, c'est un garçon tout à fait appliqué, qui malheureusement, ne sourit que très rarement. Mais cela ne fait qu'accentuer le charme de son sourire au moment opportun. Le jeune homme à plutôt une taille plus petite que la moyenne. Mais cela compense avec sa taille de lion qui est assez importante.

Autre forme ? Décrivez là: Son autre forme n'est autre que celle d'un lion blanc. Naturellement blanc, car il garde la magnifique couleur de ses cheveux, pour son pelage et sa crinière. Ses yeux ne changent t'également pas de couleur, conservant la couleur du rubis. Il est toujours assez doux au toucher et ronronnera comme un petit chat dès que vous le caresserez.


..:Caractère :..


Un jeune homme assez tête en l'air. Il est également très... Timide. Ce n'est pas sa faute si au moindre geste ou compliment il rougit... Timide ne veux pas dire asociale ! Il s'entends bien avec la plupart des gens... Quand il leur cache qu'il est un lion. Tout le monde à ses petits secrets. Oui... Qui vous dit que la maison d'à côté de chez vous n'est pas une maison hantée habitée par une sorcière ? Qui vous dit que votre voisine sorcière ne cache pas une licorne dans son garage ? Qui vous dit que cette licorne en question n'est qu'un cheval avec une corne qui se fait passer pour une licorne ? Les apparences sont parfois trompeuses. Détrompez vous si vous pensez qu'il est simplement quelqu'un d'adorable ou de mignon... Quand il s'énerve, il peut être très... Sadique. Il peut vous faire souffrir jusqu'à ce que vous laissiez tomber et que vous le suppliez a genoux de vous relâcher vivant. Il peut faire couler votre sang rien que pour son pur plaisir quand il est énervé. Il peut vous laisser pourrir au fond d'une cave en regardant votre descente en enfer. Il ne vous laisserait pas manger...Ça sera lui qui vous mangera... Ça sera lui qui vous dévorerait de l'intérieur. Il vous ferait pleurer jusqu'à ce que vous réussiriez à vous baigner dans vos propres larmes. Son côté sadique ne se manifeste que quand le jeune homme est énervé. La plus part du temps, il a le caractère d'un gamin provocateur. Il aime tout particulièrement les sucreries. Vous pouvez lui donner une sucrerie, il se calmera et fera ce que vous lui dites de faire. Il aurait plutôt tendance a pensé qu'il est malchanceux sur ce coup-là, que c'est plus un inconvénient qu'autre chose. Shinobu possède une agilité jalousée par tous. Il manque de tomber plus d'une fois par jour, mais il se rattrape tout le temps. Il a également des réflexes incroyables. Faites tombé un vase du haut d'une armoire. Shinobu le rattrapera avant que celui-ci ne heurte le sol. Comme je le disais plus haut, il est assez tête en l'air. Il a souvent la tête dans les nuages, donc s'il s'est réflexe ne se manifeste pas, c'est surement que le jeune homme à la tête dans les étoiles.


..: Histoire :..


Elle avait 18 ans, lui en avait 20. Elle était japonaise et lui anglais. Il s'appelait : Andrew Matthews et elle : Kazumi Kiyomizu. Ils s'étaient rencontrés le soir du nouvel an. Kazumi avait été mutée pour son travail, en décembre. Loin de sa famille, elle passa le réveillon dans sa chambre d'hôtel, seule... Ou presque. Un peu plus tôt dans la soirée, elle avait recontré un jeune homme charmant. Il lui faisait tellement de compliment, qu'elle en rougissait. Il disait que c'était la femme la plus belle qu'il n'ait jamais rencontré. Qu'il ne rencontrerait pas deux femmes comme elle dans sa vie. Il disait que dès qu'elle souriait, son coeur manquait un battement. Elle l'a finalement invité à prendre un verre dans sa chambre d'hôtel. Ils ne pouvaient s'empêcher de sourire. On pouvait presque dire que c'était les deux personnes les plus heureuses de la planète à ce moment-là. On pouvait surement dire que c'était le plus beau jour de leur vie. Ils ont passé la nuit ensemble, dans le même lit. Mais il ne s'est rien passé. Ils se sont seulement enlacés. Comme deux amoureux sans vouloir plus loin pour l'instant. Profitant de la chaleur corporelle de chacun. Profitant des bras de l'être aimé à cet instant. Les semaines passèrent et la jeune femme avait décidé d'abandonner sa vie au Japon pour rester vivre auprès de son bien aimé, Andrew. Après trois ans de vie commune, c'est au pied d'un feu d'artifice qu'Andrew demanda la main de sa future femme. Elle accepta sans hésiter. Elle n'attendait que ça. Elle l'aimait à en mourir et ce sentiment était partagé. Le jeune homme ressentait la même chose... On pourrait même dire un peu plus. Il aurait été près à tout donner pour elle. Ils se sont mariés peu de temps après. La nuit de leur lune de miel... Autant être franc(he), cette nuit là ils n'en sont pas restés qu'aux câlins.

Kazumi voulait un enfant avec l'homme qu'elle aimait le plus au monde. Elle ne voulait plus entendre "Chérie" ou "Kazumi" elle voulait entendre "Maman". Après maintes et maintes échecs, elle se disait qu'il y avait quelque chose qui clochait. Elle décidait donc de faire une analyse. Les résultats de l'analyse arrivèrent et Kazumi annonçait à Andrew qu'elle était stérile. Celui-ci, triste de ne point pouvoir avoir d'hérité avec la femme qu'il aimait, proposait à cette dernière d'adopter. À L'orphelinat, les enfants étaient tous plus mignons les uns que les autres. Mais seul le petit garçon qui restait dans un coin les intéressait. Il avait l'air un petit ange. Même ses cheveux étaient de la couleur de la pureté. La couleur des nuages d'un été. Le blanc. Après le coup de coeur pour l'enfant, ils ont singés des papiers comme quoi ils adoptaient cet enfant. Personne ne connaissait le prénom du jeune homme. On lui avait donné le surnom "Albinos", tout simplement parce qu'il avait les cheveux blancs. Les parents adoptifs de l'albinos décidèrent de lui donner un nom japonais pour rappeler les origines de la mère, ce qui donna : Shinobu Matthews. Shinobu grandit avec ses parents à ses côtés, ils étaient heureux. Ils leur avaient même offert une grosse peluche. Une peluche un peu plus grande que Shinobu. Ils ne manquaient de rien. Ils étaient même riches. Vers les huit ans du jeune garçon, la famille Matthews devint l'une des plus grandes familles. L'une des plus riches. Les Matthews étaient assez populaires, on entendait beaucoup parler d'eux, mais jamais en mal... Ou presque. Andrew Matthews était un scientifique. La première rumeur disait qu'il avait découvert quelque chose mais qu'il ne voulait pas faire partager... Pleins d'autres rumeurs ont circulé à partir de ce moment-là. On disait que les Matthews cachaient quelque chose. Que Andrew était un homme malhonnête, qui n'était pas digne d'être scientifique. Les rumeurs se sont aggravées au fil du temps... Certaines personnes en venaient à dire qu'Andrew faisait du trafic de drogue et que c'était pour cette raison qu'il gagnait autant d'argent. D'autre disait que Kazumi, la mère de Shinobu, gagnait de l'argent en donnant son corps aux hommes et en collectionnant les conquêtes sans lendemain.

Le jour des neuf ans de Shinobu, Andrew et Kazumi avaient mis tout leurs coeurs pour lui préparer une fête grandiose. Ils avaient même invité plusieurs garçons du même âge que Shinobu. Mais aucun d'entre eux n'est venu. Surement à cause des rumeurs... Il fallait s'y attendre, ce n'était pas très surprenant. Les Matthews ne sortaient pratiquement plus de chez eux. Par peur que leur cas s'aggrave. Le jour de son anniversaire, le jeune Shinobu attendait dans sa chambre sagement qu'on vienne le chercher. Comme tous les matins. Mais ce jour-là, personne n'est venu. Le pauvre est resté plus d'une heure assit sur son lit, en regardant la porte, tout sourire, espérant que celle-ci s'ouvre. Il attendait de voir sa mère venir lui souhaiter un joyeux anniversaire. Il attendait de voir le sourire radieux de sa mère, qu'elle lui offre chaque matin. Il attendait ce jour depuis un an, jour pour jour. C'est-à-dire, qu'il attendait le jour de ses neuf ans, depuis la fin du jour de ses huit ans. Il adorait fêter son anniversaire. Sa mère lui préparait toujours son gâteau préférer. Celui au chocolat... Après avoir attendu suffisamment de temps, pour que le blondinet s'inquiète. Il descendit de son lit, sorti de sa chambre pour aller voir ses parents lui-même. Les larmes aux yeux, se disant qu'on l'avait oublié. Quand il arriva dans le salon, tout était retourné ou cassé. Il séchait ses larmes, se demandant qu'est ce qu'il était arrivé :

"M-Maman ?"

Personne ne répondit, Shinobu traversa le salon puis arriva près de la porte de la cuisine. On pouvait entendre la mère pleurer. Elle pleurait tellement qu'elle en criait légèrement. Pour pleurer autant elle devait être en train d'agoniser ou de... Mourir :

"Maman !"

Shinobu ouvrit la porte de la cuisine qui était assez haute pour lui. Il vit sa mère par terre, a genoux, la tête entre les mains en train de pleurer. Et son père assit sur une chaise, lui aussi la tête entre les mains. Andrew pleurait, lui aussi. Toutes les larmes de son corps. Personne ne releva la tête. Shinobu se rapprocha de sa mère, il enleva doucement ses mains pour la regarder dans les yeux. Un peu intrigué, fronçant légèrement les sourcils :

"Maman... Tu... Tu as de l'eau qui sort de tes noeils... "

Kazumi lui fit un léger sourire. Le genre de sourire qui veut dire "Je vais bien ne t'en fais pas"... Le genre de sourire, qu'on fait quand on veut rassurer quelqu'un. C'était... Un faux sourire :

"Maman... Il faut aller voir un médecin, maman... Tu as de l'eau dans tes noeils... Vite... "

Shinobu prit la main de sa mère, mais celle-ci ne réagit pas. Il essayait de la tirer un peu pour la relever. Elle pleurait encore, sans pouvoir s'arrêter. Il approchait une main de la joue de sa mère, essuyant ses larmes. Lui remettant quelques mèches de cheveux au passage. La mère prit Shinobu contre elle et le serrait doucement. Le petit se laissait faire comme une peluche, se blottissant aux creux des bras de sa mère. Le père se leva, il se passa une main sur le visage, il pleurait. Lui aussi, pleurait beaucoup. Le blondinet avait aperçules larmes roulées le long des joues de son père. Il cacha son visage contre sa mère, tandis que celle-ci se releva avec lui dans les bras. Pleurant encore, elle ramenait Shinobu dans sa chambre. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait. Il était perdu. Il avait presque envie de pleurer... Le jour de son anniversaire, ses parents pleuraient. Il ne les avait jamais vus comme ça. Pourquoi aujourd'hui ?

Kazumi redescendit en bas. Elle s'arrêtait dans les marches comme si quelque chose au coeur lui faisait tellement mal qu'elle en venait à ne plus pouvoir marcher. Les larmes revinrent à ses yeux. Elle s'assit sur celles-ci, se tenant le ventre, murmurant des "Pourquoi ?". Andrew qui passait par là, croisait le regard de sa belle dans les marches et décidait de la rejoindre. Il la serrait contre elle et elle en profitait pour se laisser aller, elle pleurait contre son torse. Lui aussi pleurait, une main sur le visage :

"Ils vont trouver une solution... Ne t'en fais pas. Je payerais ce qu'il faut pour que ça n'arrive pas... "

La mère releva son visage, caressant doucement la joue de son mari :

"Je compte sur toi pour t'occupe de Shinobu... "

Le jeune homme secoue la tête, il pleurait encore :

"Ne... Tu... Tu vas t'en sortir... Ne dis pas ça... Tu ne peux pas... Ne nous laisse pas... "

Se fut cette fois-ci la jeune femme qui prit son mari contre elle, pleurant elle aussi. Il pleurait de plus en plus. Shinobu était en haut, sur son lit, observant la porte, un regard vide. Hésitant à revenir dans les bras de la femme de sa vie. Il finit part se coucher, mettant sa tête dans son oreiller, serrant la peluche, qu'il eu à sa naissance, contre son coeur.

Trois mois plus tard, la mère se retrouvait à l'hôpital. Shinobu et son père venait la voir tous les jours. Shinobu se plaçait à côté de sa mère, lui prenant la main :

"Maman... C'est à cause de l'eau... C'est à cause de l'eau dans tes noeils que tu es là ? Les médecins vont l'enlever... Tu reviendras à la maison, hein, maman... Et tu me feras mon gâteau pour mon anniversaire, dis maman... "

Le blond tirait tout légèrement sur la main de sa mère, espérant avoir une réaction de celle-ci. Mais Kazumi était trop épuisée. Le père prit la main de Shinobu et sorti de la chambre, en pleurant. Comme il le faisait depuis le fameux jour. Shinobu ne comprenait toujours pas ce qui se passait. Il regardait son père pleurer et fronçait les sourcils :

"Papa... Toi aussi tu as de l'eau dans tes noeils... Viens, il faut le dire au médecin, papa... "

Shinobu se retournait et tirait sur la main de son père. Celui-ci s'arrêta, regarda son fils doucement. On pouvait voir les traits de la fatigue sur le visage de son père, a force de ne pas dormir. On pouvait voir un peu de barbe, qu'il n'avait pas rasé. Shinobu arrêtait de tirer sur la main de son père. Il comprit qu'il fallait qu'il arrête de parler. Il se tut et rentra chez lui avec son père.

Deux semaines plus tard, ils n'étaient toujours pas revenu à l'hôpital. Shinobu arrivait dans le salon, il voyait son père sur le canapé, une bouteille à la main. Il avait de plus en plus de barbe. Il pleurait de plus en plus et souriait de moins en moins. Shinobu s'approcha de son père, posant une main sur la sienne :

"Papa ? Maman, elle est où ? "

Son père le regarda, il lui ébouriffa les cheveux puis il se dit que c'était le moment de lui dire. Andrew se leva avec un peu de mal. Il parti pour revenir un peu plus tard, un papier a la main. Il se rassit au même endroit. Il prit son fils sur ses genoux et lui montra le papier :

"C'est un papier qui... Qui était pour ta mère. "

Shinobu clignait des yeux plusieurs fois avant de voir le papier. Le père se remit à pleurer :

"C'est le papier qui dit que maman était malade... "

"Maman était malade ? À cause de l'eau dans ses yeux ?! J'en étais sûr ! J'avais dit à maman d'aller voir un médecin... Elle ne m'a pas écouté. Elle est où ?"

Le gamin gonflait les joues et croisait les bras avant de regarder son père, les sourcils froncer. Celui-ci soupirait, se disant qu'il ne valait mieux ne pas y aller par quatre chemins, même avec un gosse de neuf ans :

"Maman est morte... Elle ne reviendra plus. "

Les yeux de Shinobu s'écarquillaient, il ne savait pas vraiment ce que voulait dire "morte" mais il savait que ça ne voulait rien dire de bon. Il avait compris que sa mère était partie... Mais parti où ? Il ne savait pas. Et ne saurais jamais. Son père se levait, pris la main de son fils. Il le fit monté dans la voiture après avoir préparé un sac de vêtement. Les vêtements de Shinobu :

"On va où ? "

Le père ne répondait pas, il se contentait de conduire. Ils arrivèrent dans un endroit où pleins de regard étaient posés sur eux. Son père regardait son fils un moment, il se mit à sa hauteur, fermant sa veste doucement :

"Tu vas aller avec des personnes... Des personnes qui vont s'occuper de toi. Mieux que papa. Papa il ne sait pas faire... Papa part, d'accord ? Tu comprends, Shinobu ? Papa va rejoindre maman... "

Shinobu prit la main de son père :

"Emmène moi, papa... Je veux voir maman, moi aussi... S'il te plait."

Le père secouait la tête, les larmes recommencèrent à défiler sur ses joues. Des dames sortirent du bâtiment. Une de ses dames tendit la main à Shinobu avec un sourire. Son père poussait un peu Shinobu pour qu'il donne la main à la jeune femme. Celui-ci s'exécuta et prit la main de la dame. Il regardait son père et commençait à pleurer :

"Pourquoi tu veux pas que je vienne avec toi ? Papa... Je t'en prie... S'il te plait... Laisse-moi venir. "

Il essuyait ses larmes avec sa manche puis courrait vers son père pour le serrer. Andrew le serrait une dernière fois avant de remonter dans la voiture et de partir sans revenir. Les femmes emmenèrent Shinobu avec elle. Le petit blondinet rentrait avec elle, son sac sur le dos. Il pleurait. Il pleurait comme son père et sa mère. Le soir même, aux informations, la voiture d'Andrew passait... Et pas que la voiture. Andrew lui-même passait aux informations... Ou plutôt, ce qu'il en restait. Il avait foncé dans un mur. Il parait qu'il aurait fait exprès. Une sorte de suicide. Toute la richesse à été reverser au seul et unique enfant qu'avait Kazumi et Andrew... Le seul enfant, Shinobu. Neuf ans et une fortune à gérer ? C'était impossible... Ils ont donc décidé de mettre l'argent sur un compte. La maison et tous les meubles avaient été vendus, cet argent aussi avait été sur le même compte.

Shinobu n'a jamais su pourquoi ses vrais parents l'avaient délaissé. Pour se réconforter, quelquefois, il se disait simplement qu'ils n'avaient pas assez d'argent et qu'il fallait qu'il parte. Ou alors il se disait qu'ils ne pouvaient tout simplement pas le garder. Et comme un malheur n'arrive jamais seul... Shinobu allait découvrir quelque chose de fascinant, de délirant. Quelque chose qui allait sûrement changé sa vie. Non, quelque chose qui allait changer sa vie. C'était sûr et certains, d'un côté il ne serait plus jamais le même. Déjà qu'il en fallait peu pour impressionner le jeune albinos. Mais sa découverte, resterait sûrement la plus marquante de sa vie. Alors qu'il était dans la manoir que lui avait laissé ses parents adoptifs, les personnes employées pour veiller sur lui étaient en train de dormir. Il trébuchait dans les escaliers. En une fraction de seconde, il était immobile. Sans aucune douleur. Il ne savait pas pourquoi. Il se demandait pourquoi. Le sol lui paraissait bien proche, il baissait la tête vers ses jambes... Ou devrais-je plutôt dire, ces pattes. À ce moment précis, il couinait de surprise, mais entendit plutôt une sorte de miaulement. Encore plus intrigué, il se mit à courir jusqu'à sa chambre puis arrivé à l'intérieur, il se retournait et se retrouvait face au miroir. Là où un lion blanc se reflétait. Il devint d'abord fasciné par se pellage aussi blanc qu'une feuille de papier. Puis il se décalait. Il regardait dans le miroir de là où il était. Le lion avait disparu. Shinobu soupirait de soulagement avant de se remettre devant le miroir. Il vit à nouveau le même lion qu'à l'instant. Plus il s'avançait, plus le reflet en faisait de même. Il levait ce qui pour lui était toujours une jambe, la patte du lion dans le miroir se levait également, du même côté. Il réalisait finalement qu'il venait de se transformer en lion.

Rémunération des âmes récupérées: Pour l'instant, la seule âme qu'il ait pris, c'est celle d'une jeune fille suicidaire qui était bourrée alors qu'elle faisait le
pacte.


..: Questionnaire de votre personnage :..


Seriez-vous prêt à prendre les âmes des mortels contre tout vos pouvoirs ? -

Quel serait votre réaction si on vous disait qu'il ne reste plus aucune âme à prendre ? Tant pis...

Vous voyez un chiot abandonné, que faites-vous ? Je le garde avec moi... *-*

Montrez nous votre marque.
Spoiler:
 

Quel sont vos règles ?
-Ne pas me donner n'importe quoi à manger.
-Minimum un câlin par jour.
-Ne pas m'énervé lorsque que je suis déjà énervé.
-Toujours m'offrir un endroit confortable pour dormir.
-Ne pas me laisser seul, si je n'en ai pas envie.
-Ne pas me tuer, ça serait bien aussi... Ni essayer, d'ailleurs.
______________________________________________

..: Le joueur :..


Pseudonyme: M comme Bubulle.
Sexe: Féminin... Malheureusement.
Comment as-tu trouvé le forum ? J'avais un autre compte.
Commentaire sur le forum ? Rien à dire.
Qui se trouve sur votre avatar, de quel manga vient-il/elle ? Shion de No.6.
Madame Beingras, C'est vous ? Validé par Yuu
Autre chose à dire ? Viens on va dressé des dindons avec des cannes à pêches ?
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau petit démon. [ Finis, normalement ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un nouveau animal de compagnie -> la crevette !
» Petit nouveau
» Nouveau prix pour Karotz !!!!
» CR d'un CF vu par un petit nouveau...
» Un petit nouveau marin... [joewhite84]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PoorSoul :: Hors RPs :: Archives :: Hors RPs :: Fiches Abandonnés-